Comment trouver la bonne paire de chaussures à talons ? 

Si votre poitrine correspond à un bonnet de taille C, allez-vous cherchez à y agrafer un soutien-gorge de taille A ? Et si vous parveniez toutefois à le mettre, seriez-vous certaine de vous sentir au meilleur de vous-même ? 

 

Ce principe vaut également pour les chaussures. Pour que vous bénéficier d’un maintient et d’un confort idéal il faut que vos souliers ne soient : ni trop grands, ni trop étroits, ni trop petits ou trop larges. Les chaussures doivent être adaptées à la morphologie de vos pieds. Si la morphologie de vos pieds ne correspond pas à une taille ou à un modèle standard, vous pouvez opter pour des chaussures à talons sur-mesure 

Un ajustement inadapté peut provoquer de sérieuses blessures, et des douleurs persistantes, qui réduiront l’intérêt et la valeur de l’investissement dans vos nouvelles chaussures à talons. 

Qu’est ce que le test du poids  ?

Avant même de penser à enfiler les chaussures que vous venez de dénicher, assurez-vous qu’elles soient stables.

L’exercice est simple :

– poser les chaussures sur une surface plane et dépourvue de tout relief, que ce soit sur le sol, un présentoir ou le comptoir du magasin.

– tapoter du bout des doigts chacune des chaussures dans un mouvement latéral de droite à gauche, comme si vous vouliez les faire tomber.

Celles-ci ne doivent pas basculer. Si elles tremblent ou vacillent au moindre petit tapotement, c’est que l’architecture de la chaussure est mal conçue et que son poids est mal équilibré. Si la chaussure est instable, vos chevilles devront travailler davantage afin de compenser ce défaut.

Chaque chaussure étant unique, vous avez intérêt à essayer 2 paires identiques de la même pointure. Parfois le pied droit ou le gauche ne présente pas les mêmes signes de stabilité. Demandez au vendeur de vous apporter une autre paire et choisissez la combinaison qui vacillera le moins.

Avant d’acheter une chaussure, il convient de la peser, en effet il faut acheter une chaussure dont le poids est équilibré. Prenez une chaussure dans chaque main et soupesez-la. Si le talon est considérablement plus lourd que la pointe, il est fort probable que vous aurez de la difficulté à maintenir la chaussure bien en place : votre talon aura tendance à quitter la chaussure à chaque pas et vous serez obligée de crisper les orteils de manière excessive afin de retenir la chaussure à vos pieds, ce qui aura pour effet de causer des crampes importantes à vos mollets, particulièrement à l’arrière du genou.